8 femmes en Mai 68
  • Imprimer
  • Envoyer par mail
8 femmes en Mai 68
Ciné-rencontre en partenariat avec l'ODC
Samedi 19 mai 2018

Débat sur le thème : " Mai 68, une transition vers les mouvements féministes des années 70"
En présence du réalisateur Xavier Barthélemy, de Monique Piton, Martine Storti et Carine Favier

En Mai 68, elles ont entre 20 et 34 ans, elles sont d'origines ouvrière et bourgeoise, elles sont étudiantes, exercent un métier, certaines d'entre elles déjà mariées. Elles ont grandi dans une société en mutation mais qui reste sous le poids d'une morale très dix-neuvièmiste, où la dépendance légale des femmes vis-à-vis des hommes reste forte.

Elles sont unanimes, Mai 68 représente un moment libérateur dans une société figée. Et si elles vivent bien une Révolution, elles ne prononcent jamais le mot "féminisme", à cette époque une femme ne parle pas en public. Pourtant, loin des plateaux tv, de la presse et des meetings, les femmes agissent, partout en France, elles sont aussi nombreuses que les hommes à faire la grève et manifester. Mai 68 est un très court moment dans leur vie, mais c'est un moment unique, formidable, « On est ailleurs », dit Elsa Petit-Hassan.

Et quand tout est fini, la perspective de retourner à "sa place" n'est cette fois pas envisageable, « le féminisme des années 70 est une onde de choc de Mai 68 », dit Monique Bauer.

À chaque commémoration de Mai 68, des hommes témoignent de ce qu'ils ont vécu, qu'ils aient participé ou non aux évènements, qu'ils étaient été pour ou contre Mai 68. La plupart des films sur le sujet exposent l'aspect politique, étudiant, social, international de Mai 68. Dans ce documentaire, 8 femmes racontent leur Mai 68, ce qu'elles ont vécu et  ressenti de leur point de vue de femme. Il n'existe aucun autre documentaire sur ce sujet précis. Leurs témoignages sont accompagnés des archives de l'INA tournées là où nos personnages ont vécu les évènements (Paris, Bordeaux, Dijon, Besançon, Aix-en-Provence et Marseille) et de leurs archives personnelles.

Au cinéma du Garde-Chasse
Tarif unique 3,50 euros